Hippisme. Dictionnaire des Courses de Chevaux pour les Amoureux du Turf. Le Turf de A à Z.

Dictionnaire courses de chevaux.

Bonjour les amis, faites avec moi une plongée dans l’univers des courses de chevaux. Découvrez les définitions des termes liés à ce sport si particulier avec les anecdotes d’un expert et passionné de galop, de trot et de turf. Retrouverez dans ce dictionnaire les termes propres au domaine hippique avec des explications techniques pour tout savoir comme un pro mais aussi des exemples et des anecdotes qui vous feront passer, je l’espère, un bon moment avec notre véritable lexique des courses hippiques. Au fait, saviez-vous ce que signifie le mot turf ? Littéralement « turf » signifie gazon : s’il y a pelouse, il y a match !

Dictionnaire des courses de chevaux


A
Affûté

Qualificatif d’un cheval physiquement en pleine forme. Un entraîneur affûte son cheval pour qu’il soit dans les meilleures dispositions possibles pour courir une épreuve donnée. L’expression sert à savoir si un partant possède toutes les chances de faire sa bonne valeur en course. En résumé, un cheval affûté c’est bien car il est au top de sa forme. Par contre un cheval qui affûté sur la dernière haie, ce n’est pas bien.

Allocation

il s’agit des sommes d’argent distribuées aux chevaux classés parmi les premiers à l’arrivée. L’argent est partagé entre le(s) propriétaire(s), l’entraîneur et le jockey. Sur les pistes, c’est un terme qui s’entend surtout quand l’entourage du cheval vise une petite allocation, ce n’est pas bon signe. Sinon on dit viser le podium, déjà plus ambitieux !

Allonger les foulées

Il s’agit pour l’équidé de déployer ses jambes pour accélérer. « Allonger la distance » est utilisé lorsque un compétiteur est présenté sur un parcours plus long qu’à l’accoutumé. Sinon, « Allonger la monnaie » signifie que vous avez un coup sûr ou en tout cas que vous en êtes persuadé.

Allures des chevaux

Il s’agit des différents modes de déplacement du cheval :

  • Allure du trot. Le trot est une allure à deux temps, les jambes du cheval avancent en diagonale, un antérieur et un postérieur se levant simultanément, puis les autres jambes enchainent à une vitesse moyenne de 13 à 14 km/h naturellement, mais peut dépasser 50km/h chez les trotteurs en compétition. Mouvement : Symétrique et régulier, le cheval « rebondit » légèrement à chaque foulée. Confort : Assez confortable pour le cavalier. Utilisations : Déplacements rapides, échauffement, épreuves de trot attelé et monté.
  • Allure du Galop. Le galop est une allure à quatre temps. Le cheval galope sur un pied puis sur l’autre, avec un temps de suspension entre chaque foulée. Vitesse : naturellement entre 20 et 27 km/h, peut dépasser 60 km/h chez les chevaux de course, record du monde pour une pointe de vitesse au galop : 89 km/h. Mouvement : Asymétrique, le cheval se « balance » d’un côté à l’autre. Confort : Sportif, le cavalier doit se caler sur le mouvement du cheval. C’est beaucoup moins facile qu’il n’y paraît, surtout à haute vitesse. Pas convaincu ? Alors imaginer vous sur un vélo à 70 km/h collé à un peloton pour aborder un virage. Utilisations en course : épreuves de galop sur plat et en obstacle.
  • Allure de l’Amble. Cette allure est interdite dans les courses de trot en France. Point question de diagonale, ici le trot se fait parallèlement. Gauche, droite, gauche, droite deux jambes par deux. Lorsque l’ont est habitué au trot français, regarder un cheval à l’amble est un peu curieux mais cette allure est utilisée ailleurs dans le monde, aux USA par exemple.
  • Allure sélective. C’est un terme utilisé par les connaisseurs lorsqu’une course est menée à vive allure en début et en milieu d’épreuve. C’est un fait déterminant lors de vos repérages car une allure sélective implique une arrivée régulière (« normale »). Par contre lorsque le rythme de la course est trop lent (allure peu sélective) ou trop rapide (allure très sélective), cela implique une arrivée pas tout le temps conforme à la qualité réelle des chevaux en piste.
  • Allure du moonwalk. Et le fameux « il a gagné en tong et en serviette de plage ». L’expression « il a gagné en moonwalk » est à utiliser lorsque votre cheval favori s’est imposé très facilement ! C’est une expression humoristique qui vous fera briller en soirée et au PMU.
Amateur (cavalier, jockey, driver)

Comme dans d’autres domaines les amateurs qui courent certaines épreuves pmu réservées aux non-professionnels aiment ce qu’il font sans que cela les fasse manger. Notez que les courses d’amateurs sont assez folkloriques… Les cavaliers et jockeys dits « amateurs » sont souvent des authentiques passionnés de chevaux et de courses hippiques.

Anglais (cheval)

Le cheval de sang anglais est une race de cheval de selle élevée pour la course. C’est l’une des races de chevaux les plus populaires au monde et est connue pour sa vitesse, son endurance et son esprit vif. Les pur-sang anglais sont généralement de grande taille, avec une moyenne de 15 à 16 mains. Ils ont un corps long et musclé, une tête fine et des jambes longues et fines. Ils sont généralement bais, alezans ou gris, mais peuvent également être d’autres couleurs. Les pur-sang anglais sont élevés pour la vitesse et ils sont les chevaux de course les plus rapides du monde.

Ils sont utilisés dans une variété de courses de chevaux, y compris les courses de plat, les courses de steeple-chase et les courses d’obstacles. Les pur-sang anglais sont également utilisés pour d’autres disciplines équestres, telles que le saut d’obstacles, le dressage et l’élevage. Les pur-sang anglais sont des chevaux intelligents et dociles, ce qui en fait un bon choix pour les cavaliers de tous niveaux. Ils sont également relativement faciles d’entretien et ne nécessitent pas autant d’exercice que certaines autres races de chevaux. Si vous recherchez un cheval rapide, athlétique et polyvalent, le pur-sang anglais est une race à considérer. »‘

Anglo-Arabe (Cheval)

Le cheval Anglo-arabe est une race de cheval créée par le croisement d’un Pur-sang anglais et d’un Pur-sang arabe. C’est une race polyvalente connue pour son athlétisme, son intelligence et sa beauté. L’Anglo-arabe est originaire de France, où il a été développé pour la première fois au 19ème siècle. La race était à l’origine utilisée pour la cavalerie militaire, mais elle est aujourd’hui utilisée pour une variété d’activités, notamment la compétition, l’élevage et le plaisir.

Animer une course

Ce n’est pas « faire le pitre », c’est aller devant en début de parcours. Malheureusement pour les turfistes qui ont joué ce cheval, c’est souvent juste au début.

ANJ

L’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) est un organisme public indépendant français créé en 2019. Elle est l’autorité de régulation des jeux d’argent et de hasard en ligne et en points de vente physiques en France. Voici ses principales missions :

  • Protéger les joueurs : L’ANJ s’assure que les jeux d’argent sont proposés de manière responsable et qu’ils ne causent pas de dommages aux joueurs. Elle met en place des mesures pour prévenir le jeu excessif et pathologique, et pour protéger les mineurs.
  • Lutter contre l’addiction au jeu : L’ANJ finance des programmes de recherche et d’information sur le jeu excessif et pathologique. Elle met également en place des outils et des services pour aider les joueurs qui ont des problèmes de jeu.
  • Lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent : L’ANJ s’assure que les opérateurs de jeux d’argent respectent les règles en matière de lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent.
  • Encadrer l’offre de jeux : L’ANJ fixe les règles et les conditions d’exploitation des jeux d’argent. Elle autorise les opérateurs de jeux et contrôle leur activité.
Antérieurs

Les antérieurs du cheval sont ses deux membres avant. Ils sont composés des os suivants : L’omoplate (scapula), l’humérus, le radius, le cubitus, le carpe, les métacarpes, les phalanges et Le sabot. De l’autre coté du cheval ce sont donc les Postérieurs.

Appel de langue

Bruit effectué pour inciter le cheval à accélérer, lui faire peur, au sulky on peut aussi taper sur le flasque mais discrètement car c’est interdit… (mais déjà vu).

Apprenti (courses hippiques)

Un apprenti, dans les courses hippiques, est un jeune cavalier qui suit une formation en alternance pour devenir jockey ou driver. Il apprend les techniques de monte ou d’attelage, les soins aux chevaux et les règles des courses hippiques. Pour être apprenti, il faut avoir entre 14 et 29 ans, être en bonne condition physique, avoir un bon niveau d’équitation ou d’attelage et être passionné par les chevaux et les courses hippiques. C’est un métier compliqué car il faut faire ses preuves sans monter en course très souvent. On leur réserve certaines courses et on leur donne des avantages dans d’autres épreuves. Pour passer pro, il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus.

Aptitudes

Voici en détail les différentes aptitudes lorsque l’on parle d’un cheval de course.

  • Aptitudes au terrain. Lorsque un cheval aime une certaine surface de piste ou un type de terrain particulier. Exemples : certains chevaux aiment les pistes collantes, d’autres préfèrent les PSF (pistes en sable fibré).
  • Aptitudes à la distance. Selon leur aptitudes les chevaux font plus ou moins bien certaine distances. Certain préfère les courtes, les sprinters. D’autres préfère les longues (stayers). On parle aussi des « flyers » pour des distances intermédiaire ou encore des « milers » pour les spécialistes des distances avoisinants les 1609m ou à peu près.
  • Aptitudes au parcours. Selon la disposition des virages, le côté de la corde et la topologie (montée, descente de la piste) du parcours, certains chevaux ont plus de facilité à appréhender un parcours plutôt qu’un autre. Certains s’adaptent à tout, dans ce cas ce sont des chevaux polyvalents.
  • Autres aptitudes : certains chevaux, souvent costauds, ont plus de facilité à porter du poids, d’autres sont ce qu’on appelle des chevaux saisonniers. Ils aiment par exemple l’hiver ou l’été mais pas les deux. Plus rarement, nos équidés préférés sont plus du matin ou de l’après midi. Leur tempérament différents participe aussi au charme de la discipline.
A.Q.P.S (Autre Que de Pur Sang)

Un cheval AQPS (ou Autre Que Pur-Sang) est un type de cheval de course de galop français qui n’est pas un Pur-Sang (PS). En d’autres termes, il provient d’un croisement entre un Pur-Sang et d’autres races, principalement le Selle Français et l’Anglo-Arabe. Voici quelques informations clés sur les chevaux AQPS :

  • Origine et histoire : La classification AQPS a été créée au début des années 2000 pour distinguer les chevaux de course de galop issus de croisements de Pur-Sang d’autres races en France. Un stud-book officiel dédié à la race a été créé en 2005.
  • Caractéristiques physiques : L’AQPS possède un mélange de caractéristiques physiques du Selle Français et du Pur-Sang : L’ossature et la profondeur du Selle Français, ce qui leur confère une bonne solidité et de la puissance. La musculature et les articulations du Pur-Sang, leur permettant d’être athlétiques et rapides. Taille moyenne : environ 1,60 à 1,65 m au garrot. Allures souples et athlétiques. Robes diverses, principalement bai, alezan et gris.
  • Caractère : Courageux et volontaire. Intelligent et docile, ce qui les rend adaptables et appréciés par les cavaliers. Vifs et énergiques, nécessitant un bon dressage et une main ferme.
  • Disciplines : Principalement utilisés dans les courses d’obstacles en France, où ils excellent grâce à leur puissance, leur agilité et leur endurance. Peuvent également être performants dans d’autres disciplines telles que le concours complet, le dressage ou le saut d’obstacles.

Quelques faits supplémentaires : L’AQPS est une race de chevaux polyvalente et en plein développement en France. Ils sont appréciés pour leurs performances en course d’obstacles, mais aussi pour leur caractère et leur adaptabilité à d’autres disciplines. Si vous êtes intéressé par les chevaux de course ou les chevaux polyvalents, l’AQPS peut être une option intéressante à considérer.

Arqana
ARJEL

Autorité de Régulation des Jeux d’argent En Ligne. Organisme officiellement remplacé par l’ANJ en 2019.

Arrière-main

L’arrière-main du cheval est la partie de son corps située derrière la selle. Elle comprend les hanches, la croupe, la queue, les cuisses, les jarrets et les membres postérieurs.

Voici les principales fonctions de l’arrière-main du cheval :

  • Propulsion : L’arrière-main est le moteur du cheval. Elle fournit la puissance nécessaire pour se déplacer, sauter et galoper.
  • Équilibre : L’arrière-main aide le cheval à maintenir son équilibre. Elle permet au cheval de se lever, de se coucher et de tourner.
  • Absorption des chocs : L’arrière-main absorbe les chocs lors de la locomotion. Elle protège ainsi le dos et les articulations du cheval.
Attache-langue

Selon les périodes cet « ustensile » est autorisé ou pas, si bien qu’en ce moment on ne sait pas trop. Cette pratique est parfois jugée cruelle, dangereuse et inefficace. Le risque de blessures et la douleur du cheval sont mis en avant par les « antis » attache-langue. La solution suggérée et de mieux entraîner le cheval et de lui trouver un mors adapté à son confort.

Attelé (trot)

Le trot attelé est une discipline hippique dans laquelle un cheval de course, appelé trotteur, est attelé à un sulky et conduit par un driver. L’objectif est de parcourir une distance déterminée le plus rapidement possible, en maintenant une allure de trot. Le cheval tire cette version moderne d’une charrette, en carbone et autres matériaux choisis pour leur robustesse et leur légèreté. Précision importante : sachez qu’aucune course d’obstacle n’est possible, ceux qui ont essayé ont eu des problèmes.

Voici les règles principales du trot attelé. Le cheval doit trotter tout au long de la course. S’il se met au galop, il est disqualifié. Le driver ne doit pas gêner les autres concurrents. La course est gagnée par le cheval qui franchit la ligne d’arrivée en premier.

Le trot attelé est une discipline très populaire en France. Il existe de nombreuses courses de trot attelé tout au long de l’année, dont certaines sont très prestigieuses, comme le Prix d’Amérique.

Voici quelques-uns des meilleurs trotteurs attelés de l’histoire :

  • Ourasi : Un cheval légendaire qui a remporté 105 courses, dont le Prix d’Amérique à trois reprises.
  • Idéal du Gazeau : Un autre cheval exceptionnel qui a remporté 41 courses, dont le Prix d’Amérique à deux reprises.
  • Bold Eagle : Un cheval récent qui a remporté 28 courses, dont le Prix d’Amérique à quatre reprises.
Attentiste (cheval ou stratégie de course)

On parle d’un cheval attentiste lorsqu’un cheval a besoin d’économiser ses forces en début de course en prenant l’aspiration de ses concurrents. Sans cela, le compétiteur jette ses forces dans la bataille trop tôt dans le parcours de part son tempérament et fini moins vite. Donner un « parcours d’attentiste » lorsque c’est le choix de l’entraîneur, du jockey ou du driver, signifie que le cheval sera positionné caché dans le peloton. Ceci est souvent dans l’espoir d’avoir les ressources nécessaires en fin de parcours pour venir doubler les concurrents et gagner la course.

Autostart

Voiture muni d’ailes mais qui ne vole pas pour autant, l’Autostart est un système de départ utilisé dans les courses hippiques de trot attelé. Il s’agit d’une voiture derrière laquelle les chevaux s’alignent avant le départ de la course. La voiture se met ensuite en mouvement et les chevaux la suivent en trottant. Lorsque la voiture atteint une vitesse prédéterminée, elle s’écarte et les chevaux continuent la course seuls.

L’Autostart présente plusieurs avantages. Il permet d’assurer un départ équitable pour tous les chevaux. En effet, tous les chevaux sont placés sur un pied d’égalité derrière la voiture et aucun cheval n’a l’avantage d’être en tête au départ. Il permet de réduire le risque d’accidents au départ. En effet, les chevaux sont moins susceptibles de se bousculer ou de se blesser lorsqu’ils sont derrière la voiture. Il permet d’augmenter la vitesse des courses. En effet, les chevaux sont déjà lancés lorsqu’ils commencent la course, ce qui leur permet d’atteindre des vitesses plus élevées.

L’Autostart est utilisé dans la plupart des courses hippiques de trot attelé en France et dans de nombreux autres pays. Il est devenu un élément essentiel de ce sport et contribue à rendre les courses plus spectaculaires et plus excitantes. La voiture est généralement une grosse voiture américaine qui peut précéder jusqu’à 18 chevaux.

Avant-main

L’avant-main du cheval est la partie du cheval située devant le cavalier. Elle comprend la tête, l’encolure, les épaules et les membres antérieurs.

Voici les principales fonctions de l’avant-main du cheval.

Direction : L’avant-main est responsable de la direction du mouvement du cheval. Le cavalier utilise les rênes pour diriger la tête du cheval, et le cheval suit le mouvement de sa tête. Équilibre : L’avant-main aide le cheval à maintenir son équilibre. Le cheval utilise ses membres antérieurs pour se soutenir et pour absorber les chocs lors de la locomotion. Sensation : L’avant-main est la partie la plus sensible du cheval. La tête du cheval est dotée de nombreux organes sensoriels, tels que les yeux, les oreilles, les naseaux et les vibrisses. Ces organes sensoriels permettent au cheval de percevoir son environnement.

Voici les principaux os et muscles de l’avant-main du cheval. La tête du cheval est composée de nombreux os, dont le crâne, la mandibule, les maxillaires, les os nasaux et les os zygomatiques. L’encolure du cheval est composée de sept vertèbres cervicales. Épaules: Les épaules du cheval sont composées de l’omoplate et de la clavicule. Les membres antérieurs du cheval sont composés du bras, de l’avant-bras, du genou, du canon, du paturon et du pied.

Muscles. Les masséters sont les muscles qui permettent au cheval de mastiquer tandis que les temporaux sont les muscles qui permettent au cheval d’ouvrir la bouche. Autres muscles, les longs fléchisseurs du cou permettent au cheval de baisser la tête tandis que les longs extenseurs du cou permettent au cheval de lever la tête. Les deltoïdes sont les muscles qui permettent au cheval de bouger son épaule. Le biceps brachial est le muscle qui permet au cheval de fléchir son coude. Le triceps brachial est le muscle qui permet au cheval d’étendre son coude.

Avoir du gaz (expression hippique)

Cette expression peut être utilisée dans bien des sports mais elle est typiquement utilisée dans le domaine des courses de chevaux. Les turfistes l’utilisent pour décrire un cheval qui « va bien » en course, qui va vite et semble aller librement à un instant du parcours. Il semble surtout posséder des ressources supplémentaires et donne l’impression de pouvoir gagner ou finir vite son parcours.

B
Balancier

Comme les chevaux qui galopent opèrent un certain mouvement avec leur corps et qu’ils ne s’allongent pas au passage du poteau contrairement aux sprinters humains, cela arrive fréquemment que 2 chevaux à la lutte soit à peu près à égalité mais que le mouvement naturel de l’un lui permette de devancer l’autre sur la ligne d’arrivée. De part ce mouvement cela se joue dans ce cas là uniquement à la chance. Autrement dit, une arrivée se jouant « au balancier » signifie que si c’est votre cheval qui gagne vous êtes dans un bon jour, sinon vous allez « manger la feuille » toute la journée.

Base Quinté

Parfois en béton, parfois friable, notez que le béton est friable. Notre base à nous elle est en or, m’enfin c’est la plus solide ! Chaque jour dans notre rubrique « Base Quinté en Or » notre expert des courses de chevaux vous propose son cheval préféré pour jouer en base de vos tickets PMU. Il a une très belle réussite depuis 2012.

Mais être le meilleur cheval de notre pronostic ne signifie pas que le cheval est à suivre chaque jour avec un niveau de confiance similaire. Le niveau de confiance varie et nous vous indiquons cet indice de confiance. Je pense que c’est une aide précieuse pour prendre votre décision : découvrir cette rubrique !

Betting

Traduction de Betting : le fait de parier. L’expression très utilisée dans les paris hippiques « appuyé au betting » signifie que le cheval est tout simplement très joué au pari mutuel. Cela signifie que sa cote est plus basse que sa cote prévisible « logiquement ».

Parier signifie risquer quelque chose de valeur, généralement de l’argent, sur l’issue d’un événement incertain. En d’autres termes, c’est un pari où vous prédisez qu’un certain résultat se produira et vous pariez quelque chose dessus. Voir définition de Pari.

Bookmaker

Un bookmaker, aussi appelé preneur de paris, est un professionnel qui organise et gère des paris sur divers événements, le plus souvent sportifs.

En France le bookmaker hippique est responsable d’encaisser les mises, c’est-à-dire collecter l’argent des parieurs avant l’événement et de payer les gains, c’est-à-dire de distribuer les gains aux parieurs qui ont placé un pari gagnant après l’événement. Les bookmakers peuvent être seulement des personnes morales en France et ils opèrent seulement en ligne comme le fait Zeturf ou encore GenyBet Turf. Seul le PMU est habitilité à être le bookmaker hippique dans des lieus physiques tels que les hippodromes ou les points de vente.

Au sens Anglo Saxon du terme, Bookmaker désigne une institution qui permet de jouer en cote fixe sur les courses de chevaux. Jouer à cote fixe sur les courses est interdit par l’ANJ en France au profit des paris mutuels où la cote varie en fonction des mises des turfistes. En France, l’activité de bookmaker est réglementée par l’ANJ. Seuls les opérateurs agréés par l’ANJ sont autorisés à proposer des paris en ligne en France.

Voici quelques synonymes de bookmaker :

  • Pari mutuel
  • Preneur de paris
  • Opérateur de paris
  • букмекер (en russe)
  • Buchmacher (en allemand)
  • Bookie (en anglais)

Voici quelques exemples de bookmakers en France :

  • PMU
  • Betclic
  • Winamax
  • Unibet
  • Zebet
  • Zeturf
  • GenyBet Turf
Bottom-weight

Dans les courses de galop on appelle « Bottom-weight » le cheval qui porte le poids le plus léger au départ. Cet avantage est en général dû à des performances moins bonnes que les concurrents dans les courses à handicap ou dû à des gains moins élevés dans les courses à conditions… Des remises de poids peuvent être dues à d’autres conditions de courses comme l’âge ou le sexe du cheval ou encore si il a déjà gagné une ou plusieurs courses de la même catégorie.

Bouchons d’oreilles

Les bouchons sont généralement utilisés pour calmer un cheval avant la course et en début de parcours. Parfois le driver ou jockey débouche les oreilles de sa monture pour le « réveiller » et le motiver dans le sprint final ou avant d’ailleurs. Cela est censé produire un effet second souffle et fonctionne très bien pour certains chevaux, moins bien pour d’autres. La encore, cet équipement du cheval de compétition peut être utile dans certains cas ou inutile dans d’autres mais cet artifice est très utilisé et globalement reconnu pour son efficacité.

Bras

L’expression « gagner au bras » signifie que le jockey n’a pas eu besoin de sa cravache. « Il a pas de bras » est une expression désignant un jockey qui n’a pas pu pousser jusqu’au bout, pas de bras pas de chocolat.

Breeches

Définition : Pantalon du jockeys de galop. C’est plus dur à prononcer que pantalon mais ça fait expert ! Dans les faits, le Breeches est pantalon qui ne couvre pas toute la jambe. C’est un mot anglais que l’on peut traduire par « culotte ».

C

Canter : il s’agit des derniers échauffements d’un cheval avant le départ d’une course. Les heats sont les premiers échauffements faits en général 1h ou 2 plus tôt.

Castré : sans rentrer dans les détails techniques ça vous calme un mâles excité de suite.

Champ Total : Formule de jeu. Voir aussi « Fermer »

Cheval qui cherche sa course : traduire « il a couté cher mais on y a cru souvent ».

Cheval qui gagne arrêté : Désigne un cheval non sollicité jusqu’au bout car ayant pris une très grande avance, de plus en plus rare.

Un Cheval qui sait lire et écrire :

Il a vraiment beaucoup couru, c’est une expression à connotation surtout affective.

Chocolat : selon certaines personnes c’est un cheval « sûr » à cote respectable. Pour d’autres c’est LE briseur de PEL !

Chuchoté : Se dit d’un cheval qui travaille bien le matin sans que ce soit écrit dans la presse hippique.

Classe : ou « cheval de classe ». Désigne un cheval très bon avec un potentiel élevé ou un palmarès élogieux ou les deux.

Code des courses : la loi c’est lui.

« Comme un avion » : un cheval qui fini très vite sa course mais trop tard en général. Coûte souvent cher le coup d’après.

Commissaires : Officiels chargés de contrôler la régularité d’une course, notez qu’ils sont souvent bénévoles, passionnés et qu’ils nous sortent des sacrés décisions des fois !

Corde : généralement utilisé pour parler de la place de départ du cheval dans les stalles ou derrière la voiture lanceur.

Cote : rapport pour 1€ de mise en jeu simple gagnant sur un cheval.

Quand on dit « une pièce pour la cote » c’est qu’on va perdre mais qu’on aurait pu gagner gros.

Couplé : Un couplé gagnant ce sont les deux premiers de la course, un couplé placé ce sont deux chevaux parmi les trois premiers.

« Course trop mauvaise pour être exacte » : Quand un commentateur vous explique pendant 10 minutes que tel cheval est imbattable et fini dernier il se rattrape comme il peut avec cet expression bateau.

Crack : Cheval exceptionnel, rapporte beaucoup… à son entourage…

Cravache : bâton utilisé pour « taper » un cheval et le faire avancer plus vite puisque la carotte n’est pas autorisée en course.

D
D.A.I.

C’est quoi Dai au PMU ? « DAI » est l’acronyme de Disqualifié Allures Irrégulières. Il est utilisé officiellement par le PMU pour désigner un cheval disqualifié dans une course de trot attelé car ce cheval a pratiqué une allure répréhensible par le code des courses de trot officiel. Lorsqu’un concurrent est disqualifié pour allures irrégulières il n’est pas remboursé et les paris effectués sur ses chances sont donc perdants. Toujours dans les courses de trot, il existe également un sigle D.P.G. qui signifie littéralement Disqualifié Poteau Galop qui est utilisé lorsque le cheval passe la ligne d’arrivée dans l’allure du galop car c’est une allure interdite dans cette discipline bien évidement. En savoir plus sur les allures du cheval aux courses.

Dead-heat : Ex-aequo, on compte quelques triples Dead-Heat dans l’histoire des courses, heureusement que les rapports sont calculés par une machine désormais.

Débourrage (débourrer) : dressage, dresser la bête pour en faire un compagnon docile.

Décharge : avantage au poids accordé aux apprentis et aux femmes jockey désormais.

Déclassé : Court tout seul, au dessus du lot, intéressant à jouer si vous êtes le seul à le penser.

Deux sur Quatre (2 sur 4) : Le 2 sur 4 est un pari PMU où il faut sélectionner 2 chevaux se classant parmi les 4 premiers, à utilisé dans certains cas seulement voir notre dossier sur les différents jeu proposés par le PMU.

Disqualifié : Adieu veaux, vaches et cochons et chevaux.

Distance : longueur du parcours dans une épreuve.

Distances à l’arrivée : Nez = à un poil de cul j’étais riche, tête = arff vraiment pas passé loin, encolure = pas loin quand même grr, 1L = 1 longueur, 2L = 2 longueurs…

Driver : « Pilote » d’un sulky au trot attelé.

E

Ecart : On parle d’écarts depuis la dernière performance du cheval (ou de l’entourage), par exemple si il n’a pas gagné depuis 10 courses on dira qu’il a un écart 10 gagnant.

Ecurie : quand 2 chevaux (ou plus) appartiennent au même propriétaire dans une course et sont payés ensemble en simple gagnant seulement au PMU, sur de nombreux sites internet de paris l’écurie n’est pas regroupée pour ce jeu.

Engagement : on parle d’un bon engagement quand le cheval trouve des paramètres et conditions de course avantageuses pour lui, on parle aussi de futurs bons engagements quand le cheval cours dans une courses aux conditions compliquées et aura de meilleurs paramètres les prochaines fois.

Enquête : les commissaires regardent à nouveau le film de la course quoiqu’il arrive mais si ils ont besoin de se pencher plus sur un cheval ils déclenchent une « enquête », ce qui peut entraîner des disqualifications, des rétrogradations, des mises à pieds, des amendes… Tant que l’arrivée n’est pas « officielle » il peut y avoir une enquête.

Entraîneur : L’entraîneur est le responsable d’un cheval de course, il doit veiller à ses bons soins, lui établi un programme d’entraînement le matin, un programme de courses l’après midi. Actuellement les entraîneurs célèbres sont au galop Jean-Claude Rouget, André Fabre (dit DéDé), au trot Stéphane Guarato.

Equidia : Chaîne qui retransmet les courses de chevaux, c’est une chaîne faisant partie de l’institution PMU, ce qui limite fortement l’esprit critique à l’antenne voir la bonne foi des intervenants.

Etalon : les meilleurs chevaux deviennent étalon et se destine à la reproduction pour faire des petits champions, parfois ils sont étalons et courent toujours en course.

F

Faute : être à la faute signifie qu’un trotteur n’est plus dans l’allure réglementaire du trot.

Favori : Cheval le plus joué en simple gagnant et dont la cote est donc la plus petite. Ils sont fait pour être battu comme le veux l’expression turfiste bien connu. On préfère essayer de déterminer si le favori est un bon ou un mauvais favori, souvent c’est le nerf de la guerre.

Fermer : signifie jouer en champ total (une base et tous les autres chevaux associés) ou en combiné (fermer 4 chevaux en couplé par exemple).

Figurer : quand on dit qu’un cheval a figurer c’est qu’il a fait partie du groupe de tête pendant la course.

Flyer : cheval courant au mieux sur la distance intermédiaire des 1400 mètres, une affaire de spécialistes et des courses très intéressantes à jouer sur cette distance…

Foal : Poulain de moins de 1 an.

Formule de jeu : Voir notre dossier complet sur les différentes formules de jeu PMU.

Fraicheur : se dit d’un Cheval ayant peu ou pas couru depuis quelques mois.

Froid : un cheval froid est un cheval qui ne va pas vite sans être assez sollicité par son jockey.

G

Gagnant : cheval arrivé premier de la course.

Gagnant en tongs et en serviette de plage : expression pas assez rependue sur les champs de course et sur les forums hippiques signifiant que le cheval sur votre ticket s’est littéralement promené en piste pour gagner. Il s’est imposé comme à la parade, avec de la marge. Comprenez très facilement ! Même si le cheval avait été muni de claquettes, il les aurait tous mangé. Les lunettes de soleil et la crème solaire sont une variante possible.

Gagnant en moonwalk : Vous le savez les allures d’un cheval c’est primordial. Que ce soit au trot comme au galop, il est facile de s’imaginer un cheval qui vient de gagner de 20 longueurs refaire cette performance dans l’allure préférée du regretté Mickael Jackson et gagner quand même ! Peut-être avec moins de marge…

Grand National du Trot – GNT : Le Tour de France des trotteurs en 14 étapes sur des hippodromes partout en France.

Groupes : Courses de haut niveau réservées aux meilleurs chevaux, au top se trouve le groupe 1, puis le groupe 2 et le groupe 3.

H

H : Initiale désignant un hongre, un cheval castré. Oui c’est terrible mais cela n’a rien à voir avec quelconque drogue.

Haies (course de) : Epreuve d’obstacles au galop dont le parcours est jalonné de haies.

Haie d’essai : avant une course d’obstacles la haie d’essai permet aux chevaux (et au jockey) de s’échauffer. Souvent très intéressant pour repérer un cheval pas décidé ou au contraire près à en découdre.

Handicap : Courses où le poids porté par les chevaux est conditionné par la valeur « handicap » qui évolue en fonction des performances. Un cheval bien placé dans les handicaps est un cheval qui portera donc un poids correct par rapport à ses performances.

Handicapeur : Groupe de personne qui établit la valeur des chevaux en regardant leurs courses.

Harnachement : Désigne tout l’équipement porté par un cheval.

Heat : premier travail d’échauffement d’un cheval en général 1 ou 2 heures avant la course.

Hippodrome : champ de courses, théâtre des rêves, de plus en plus désertés malheureusement.

Hongre : (voir H plus haut).

I

Impasse conseillée : Il sera conseillé de ne pas jouer un cheval dans ce cas.

Inédit : Cheval effectuant sa première course publique.

J

Jockey : personne dont le métier est d’essayer de monter les chevaux dans les courses.

Juge aux allures : il à la meilleure place pour regarder les courses mais ne paye pas l’entrée.

Jument : femelle plus âgées qu’une pouliche, pour briller en société apprenez enfin l’âge où elle change de statut.

K

Chez les Trotteurs français, si le nom du cheval commence par la lettre K cela signifie que le cheval est née en 1998 et 2020. On peut citer parmi eux quelques-uns des meilleurs chez les « né en 2020 » en 2024 avec Koctel du Dain et Kana de Beylev (Source: classement officiel sur le site Le Trot).

L

Lice : Barrière le long de la piste. Désigne aussi certains commentateurs.

Limité : ça sent pas bon.

Listed : à mi chemin entre s’élevé et y être arrivé.

Lot : Il n’y a qu’aux courses qu’ils peuvent être nombreux dans un petit lot.

M

: Initiale désignant un mâle. Un mal pour un bien ?

Maiden : Cheval n’ayant jamais gagné une course, certain on tenu toute leur vie et même un jockey qui fît une longue carrière aux états-unis.

Martingale : technique de jeu imparable expliquée par le passé, rarement d’avenir.

Miler : Cheval spécialiste des courses sur 1600 mètres en France, un mile faisant 1609m il faut réviser toutes les arrivées où on a pas touché.

Mise à pied : punition après une bêtise. Des grands enfants toute leur vie ces hommes.

Mise de base : ici débute l’ambition de s’en extirpé.

Mors

Mort : Saviez-vous que le 4 Juin 1923 Franck Hayes remporta une course à Belmont Park alors qu’il était mort ? En effet, victime d’une attaque cardiaque en fin de course, il passa le poteau l’arme à gauche. C’est triste mais plus de 100 ans plus tard, vous le savez.

Multi :

Le « multi » au PMU (Pari Mutuel Urbain) est une forme de pari qui permet aux parieurs de sélectionner plusieurs chevaux dans une même course. Voici le principe de fonctionnement du multi :

  1. Choix des chevaux : Le parieur sélectionne un nombre défini de chevaux, entre 4 et 7 chevaux qu’il pense voir terminer parmi les 4 premiers dans une même course. Il peut choisir un nombre variable de chevaux selon les options proposées par le PMU.
  2. Détermination de l’ordre d’arrivée : Le parieur n’a pas besoin de prédire l’ordre exact d’arrivée des chevaux, contrairement à d’autres types de paris comme le tiercé, le quarté ou le quinté. Il doit seulement indiquer les chevaux qui, selon lui, finiront dans les quatre premières positions.
  3. Attribution des gains : Les gains du multi sont calculés en fonction du nombre de chevaux sélectionnés, de la mise de départ et du nombre de chevaux arrivant parmi les premiers. Plus le nombre de chevaux sélectionnés est élevé et plus le nombre de chevaux arrivant parmi les premiers est important, plus le gain potentiel est faible, mais les chances de gagner augmentent.

En résumé, le multi permet aux parieurs de choisir plusieurs chevaux sans avoir à prédire l’ordre exact d’arrivée, offrant ainsi une certaine flexibilité et une variété d’options de paris. Découvrir quel est le Multi le plus intéressant avec notre dossier comparatif Multi4 VS Multi7.

Musique : Adouci les mœurs mais aussi les rapports probables.

N

Nez au vent : certains jockey semble mieux placés que nous pour vous l’expliquer.

N.P : Mieux vaut Non Partant que Non Placé.

Numéro derrière l’autostart : belle excuse avant coup pour les piètres drivers.

Numéro Plus Gagnant : Tout l’inverse de ce qu’aime les turfistes.

O

Obstacles : Ils sont nombreux sur la route de la réussite aux courses.

Oeillières : certains avancent mieux avec des œillères, trop utilisé dansa la vie politique.

Œillères australiennes : Cheval portant des peaux de moutons mises sur les joues pour être plus concentré, ne s’installe pas sur le jockey.

Ombrageux : Se dit d’un cheval qui est caractériel, souvent se pense d’un entraîneur.

On refait les courses : on ne refait jamais les courses.

Ordres : l’entraîneur donne les ordres au jockey, ce qui lui fait souvent une belle jambe.

Opérateur de paris hippiques : Sociétés agréées par l’ARJEL (MAJ : l’ANJ) pour prendre une part de l’argent que les turfistes jouent entre eux.

Origines : la base du turf !

Ourasi. Ce « crack des cracks » est considéré comme le plus grand trotteur du siècle dernier, voire de tous les temps selon le Figaro. En remportant en 1991 le Prix d’Amérique, il est entré dans l’histoire comme le premier cheval à s’être présenté invaincu au départ du Prix d’Amérique avec 29 victoires d’affilée et à le remporter !

Outsider : souvent associé à tort à « amusant ».

Oxer : rien à voir avec Guy Roux.

P

Paddock : le calme avant la tempête, le plus beau est réservé au chouchou du patron, ce qui fait surtout plaisir au patron.

Papier : important mais ce n’est pas tout.

Parcours : La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Pari

Ce que vous risquez lors d’un pari s’appelle la mise. L’événement incertain que vous prédisez est parfois appelé l’aléa. Si votre prédiction est correcte, vous gagnez quelque chose de valeur. Cela peut être plus d’argent, un objet ou le droit de se vanter. Les paris sont très courants dans les jeux de hasard, comme lancer une pièce de monnaie ou rouler des dés. C’est également un élément important des paris sportifs, où les gens parient sur le résultat d’événements sportifs. Et donc le pilier des courses hippiques dites PMU (Pari Mutuel Urbain).

Parier au course par course : rend fou au bout d’un moment devant son ordinateur, délectable sur l’hippodrome, surtout si on a pas pris sa CB.

Paris sur Internet : initié en France par ZETURF, copié mais pas égalé depuis.

Paris turf : Depuis 1946 il n’a jamais fait gagner personne à part l’imprimeur.

Peau de mouton : Utilisé surtout pour les chevaux qui attendent trop pour sauter, certains aurait aimer l’avoir avant qu’il soit trop tard.

Pénétromètre : cet instrument n’a jamais servi à rien, en tout cas sur un champ de courses.

Photo finish : les progrès de la technique n’ont toujours pas réussi à départager Patchover, Payne Hall et Penny Maid à Freehold.

Pick 5 : Pari PMU plutôt intéressant.

Piocher : Un trotteur pioche lorsqu’il lève trop la pâte.

Plat : Galop, discipline sans obstacles mais semée d’embûches.

Plus de son plus d’image : désigne soit un cheval ayant figuré en début de course puis ayant rendu les armes, soit un ancien cheval performant qui reste sur des échecs radicaux.

P.M.H : Pari Mutuel Hippodrome, le plaisir des courses, surtout sur les hippodromes de vacanciers…

P.M.U. (ou PMU)

PMU est l’acronyme de Pari Mutuel Urbain. Dans la plupart des cas, surtout en France, PMU fait référence au Pari Mutuel Urbain et aux paris hippiques. Le PMU (Pari Mutuel Urbain) est une société française de paris hippiques, c’est-à-dire de paris sur les courses de chevaux. Fondée en 1930, cette entreprise est connue pour organiser des paris sur les courses de trot, de galop et de plat. Le système de pari mutuel signifie que les paris sont mutualisés, c’est-à-dire que l’ensemble des mises des parieurs est regroupé dans une cagnotte commune. Après la course, cette cagnotte est redistribuée entre les gagnants, après déduction des taxes et des frais de gestion. Cela signifie qu’on joue contre les autres turfistes ! Après un joli gain, payer un coup c’est redistribuer ! Dans le langage courant, PMU est souvent utilisé pour désigner le détaillant qui propose les jeux en point de vente. Par extension, PMU est devenu au fils du temps un terme générique qui désigne à peu près tout ce qui se rapproche de près ou de loin aux paris sur les courses de chevaux. Que ce soit des pronostics, des lieux…

Poids : Un jockey avec un petit poids n’est pas forcement idiot.

Postérieurs : c’est derrière !

Poteau : Endroit où se juge l’arrivée de la course, peu connu de certains jockeys.

Poulain / Pouliche : Nom donné au cheval jusqu’à 3 ans inclus. Le 1er Janvier de leur 4 ans c’est le bazar sur Equidia.

Poulinière : jument qui a montré qu’elle avait du chien.

Premier garçon : Peut tout à fait être une femme.

Presse hippique : Tiercé magazine, Paris Turf, Bilto (cité seulement pour la fameuse Bilto Girl, toute une époque), liste non exhaustive mais nous sommes les meilleurs 🙂 !

Prix d’Amérique : Plus grande course de trot attelé au monde, c’est sympa mais il n’y a plus que des Scandinaves et des Mayennais dans les tribunes.

Pronostics : c’est un art difficile, la critique est constructive avant la courses mais facile après…

Propriétaire : personne physique ou morale qui rêvent encore plus que le simple turfiste.

P.S.F : Piste en Sable Fibré. Permettent d’avoir des courses de galop tout le temps même quand on y voit pas à 1 mètre !

Q

Quarté+ : plus facile que le quinté +, moins facile que le tiercé, mais au fait à quoi sert le +, le quarté + quoi ?

Quinté +

les 5 premiers chevaux à l’arrivée dans l’ordre, comme disait Coluche : « bientôt il faudra trouver les 12 premiers dans l’ordre ! »

R

Resté au poteau : c’est foutu pour cette fois et t’as même pas vibré l’ami turfiste, le pire scénario !

Radio Balances : Radio sur le Web (Podcast) avec encore une certaine liberté de ton, c’est déjà ça.

Rail Ditch and Fence : appelé aussi « juge de paix », gros obstacle où c’est surtout la guerre.

Rapport des courses : inversement proportionnel au nombre de turfistes heureux.

Rapports probables : oublies que t’as aucune chance sur un malentendu ça peut marcher…

Raser le tapis : Cheval qui lève très peu la patte mais attention parfois il va vite.

Réclamation : en général faite par un mauvais jockey et jaloux en plus !

Réclamer : Course dans laquelle tous les chevaux sont à vendre sans la selle, prévoyez donc un Van c’est plus pratique.

Réduction kilométrique : Vitesse moyenne d’un cheval au kilomètre. Parfois trop usité par les turfistes débutants à leur dépend.

Rendre le champ de courses :

Cheval qui te fait déchirer ton ticket (peu pratique avec un ordinateur) avant de revenir de nul part te faire croire qu’il faut le ramasser mais souvent 4ème à l’arrivée puis trop joué le coup d’après.

Rendre la distance : départ 25 ou 50 mètres derrières les autres obligatoire, ne se pratique pas trop chez les humains.

Rendre les armes : se dit d’un cheval ayant plutôt bien commencer sa course puis qui n’a cesser de perdre des rangs dans la phase finale.

Report plus : voir notre dossier spécial sur le report.

Retard de gains : Turfiste qui n’a pas les gains qu’il aurait du avoir. De ce fait, il trouve de très bonnes occasions de ne pas payer son coup, même principe pour le cheval et son propriétaire.

Rétrogradé : le cheval a subi les foudres des commissaires, parfois il faudrait rétrograder les commissaires.

Réunion de Courses : il y a en des masses, autant que les masses d’enjeux par course diminuent.

Robe : Couleur d’un cheval.

Robe de Mariée : croyez nous le cheval a pris dur pour arriver au top du top pour défendre sa chance au mieux, c’est rare et comme pour les humains ça ne fonctionne pas toujours…

S

Saillie : Accouplement équin ou Sortie lyrique de quelques journalistes hippiques talentueux.

Simple : Dans le domaine des courses c’est plus compliqué.

Sous les ordres : c’est à ce moment là que le gars qui gueule (voire « Starter ») entre en scène, coup de stress à la caisse pour celui qui a l’illumination et n’a pas validé son jeu, il va probablement le regretter.

Sprinter : Cheval très rapide, en opposition à la « tenue », quand ils ont les deux on les appelle « cracks ».

Stalles de départ : les boites dans lesquels les chevaux dans les courses de plat ne veulent pas rentrer, dans lesquelles ils restent pendant trop longtemps et desquelles ils ne veulent parfois pas sortir. Le premier mètre de course est déjà une victoire.

Starter : c’est le gars, souvent bénévole, qui gueule au départ d’une course, on entend ce qu’il dis à son insu ce qui est plutôt sympathique pour attendre qu’ils démarrent.

Starting-gates : départs à l’élastique ou aux cellules, même le starter y perd souvent la voix.

Steeple-Chase : Parcours d’obstacles pour les galopeurs, jamais les trotteurs, contrairement aux parcours de haies les obstacles sont différents les uns des autres et parfois même vicieux.

Sulky : c’est la fameuse charrette sur lequel le pilote est pas très bien installé dans les courses de trot attelé, pour les amateurs de contrepèterie complexes.

Surclassé : Cheval qui affronte des concurrents réputés bien plus forts en théorie mais il n’est pas au courant alors…

Syndicat des Eleveurs : ils sont partout (blague de droite).

T

Tenue : Plus un cheval possède de tenue plus il peut courir sur des parcours longs.

Terrain : léger, bon, souple, lourd, un peu comme au tennis (Nelson Monfort en moins) le terrain est affaire de spécialistes.

Tête et corde : Un cheval est tête et corde lorsqu’il est en première position le long de la lice dans le parcours. Fait rêver ses preneurs au moins celui là.

Tiercé Magazine : « le tiercé c’est mon dada » disait un certain Omar Shariff, toute une époque.

Top-weight : Le Top-weight est le cheval plus chargé de la course, valable aussi pour robert en fin de soirée lorsqu’il faut quitter le bar.

Tirelire PMU : bouzin inventé pour faire gagner un gars par mois au Quinté + par chance, il prend des sous à tous les autres sans gloire. N’a d’ailleurs pas fait long feu…

Tirer : Lorsqu’un cheval « tire » (double voir triple selon votre mise…) c’est qu’il va à fond bien trop tôt dans la course, il se fatigue pour rien, un peu à la Raoul Ménard pour les fins connaisseurs du sport.

Traquenard : On parle de « traquenard » lorsque le trotteur perd le fils du ciseaux sauté (son allure réglementaire), certains commissaires des courses s’y perdent aussi.

Tribunes : Lieu sur un hippodrome de plus en plus vide malheureusement.

Trot : Le trot est une des allures du cheval, souvent comparé à tort à la marche pour l’homme, en effet difficile pour nous simples bipèdes de sauté en ciseaux diagonal… Sauf peut être en fin de soirée…

Trotteur : Dans les courses de Trot PMU c’est la race du trotteur Français que l’on retrouve presque exclusivement.

Turf

Littéralement la définition de Turf est Gazon car il s’agit d’un mot Anglais. Le terme « Turf » en France, dans le domaine des courses hippiques, désigne communément l’action de parier sur les courses de chevaux proposées par le PMU. Mais ce terme est bien plus vaste dans l’utilisation. La phrase « allez au turf » signifie par exemple « aller sur l’hippodrome » ou « aller à un endroit où l’on joue aux courses ». Le turfiste est donc celui qui « s’adonne » au turf.

Turfiste

Définition : Le turfiste est celui qui s’adonne au « Turf« , c’est à dire qui joue au moins régulièrement aux courses de chevaux. Le terme de turfiste est le plus souvent utilisé pour parler d’un parieur régulier, connaisseur, passionné ou qui passe beaucoup de temps à étudier le domaine de l’hippisme. Il suit l’actualité chaque jour et analyse chaque course avec le plus grand soin. La plupart des turfistes qui se défissent en tant que tel sont simplement des gens qui aiment jouer au PMU régulièrement. On peut donc différencier les turfistes occasionnels des turfistes pros. Les premiers cités jouent parfois, les seconds en font une véritable et authentique passion. Attention à bien comprendre qu’un turfiste gagnant et professionnel doit signifier qu’il a gagné aux courses, qu’il est bénéficiaire toute mises comptées. Dans le domaine des jeux d’argent, être gagnant un jour ne signifie pas être gagnant toujours. Autrement dit, au Turf comme dans tous les domaines de la vie, l’avenir n’est jamais écrit et les gains ne peuvent jamais être garantis.

U

Chez les Trotteurs français, si le nom du cheval commence par la lettre U cela signifie que le cheval est née en 2008. On peut citer parmi eux le très marquant Up and Quick (voir son palmarès éloquent sur Wikipédia). Up and Quick était un cheval entraîné par Franck Leblanc qui reporta le prix d’Amérique en sous la poigne de fer de Jean-Michel Bazire pour le compte de l’écurie Quick Star.

V

Van : Prononcez Vent SVP ! Véhicule de transport du cheval et de son matériel.

Vincennes (Hippodrome de Paris) : Hippodrome mythique de Trot, surnommé le temple du trot.

W

Chez les Trotteurs français, si le nom du cheval commence par la lettre U cela signifie que le cheval est née en 2008. On peut citer parmi eux le très marquant Up and Quick (voir son palmarès éloquent sur Wikipédia). Up and Quick était un cheval entraîné par Franck Leblanc qui reporta le prix d’Amérique en sous la poigne de fer de Jean-Michel Bazire pour le compte de l’écurie Quick Star.

X

Pour des raisons faciles à comprendre la lettre X n’est pas utilisé pour nommer les trotteurs en France.

Y

Yearling : Cheval âgé d’un an.

Yessssss ! Expression exprimant le plus souvent le plaisir de voir son cheval gagner une course PMU.

Z

ZE Couillon : Pari ZEturf où il faut trouver le cheval qui arrive 4ème d’une course PMU.

Conclusion. J’espère que ce dictionnaire/lexique a été utile et vous a fait parfois sourire ! Informer et se détendre, c’est le but. Bon turf les amis et n’hésitez pas à nous communiquer des suggestions si les définitions vous semblent améliorables.

Copyright @Prono-Turf-Gratuit.fr / toute reproduction interdite.

author avatar
Expert du Turf et Pronostiqueur Pro Pronostiqueur hippique
Je suis Simon, Pro Tipster. Passionné des courses et joueur depuis plus de 25 ans. Le turf est mon métier depuis juin 2012 car je suis pronostiqueur professionnel à temps complet. La passion des chevaux est mon moteur, la connaissance mon essence et vous faire gagner ma plus grande ambition.
gains cheval du jour gagnant
Gains : 497 €