C’est le Bordel à Clairefontaine-Deauville

Des chevaux en eau, une chute dans « l’aire de départ » de 20m², un non partant de dernière minute, un jockey blessé (qui s’en sort avec beaucoup de chance), ils auront passés pas moins de 14 minutes dans les zones de départs, pour beaucoup perdants leurs moyens avant course…
C’est grave car les incidences sont nombreuses : des soucis de sécurité, des professionnels des courses désemparés en plus d’évidents désagréments pour les turfistes !
Que la personne responsable de ces départs (ces problèmes sont connus depuis longtemps) démissionne ! Elle doit bien ça au malheureux Régis Bertin qui aurait pu y laisser la vie.

PronoTG

Comments are closed.